DES MOTEURS..... "Gonflés".

"Préparation moteur", un terme aujourd'hui indissociable de... "compétition automobile".
Hier..., dans les années "soixante", on achetait... une voiture,... un casque,... on peignait un numéro sur les portières et... en route pour... "La course".
Demandez aux Gérard Larrousse, Jean-Pierre Nicolas, Henri Pescarolo et autres... si ça ne se passait pas comme ça!
Et puis, après les premiers "exploits", on se prenait au jeu et on commençait à parler de "préparer le moteur", à l'époque, on disait... "gonfler le moteur"...
Et il y avait des spécialistes du "gonflage" de moteur, le "Sorcier" Amédée Gordini, Pierre Ferry, Marc Mignotet, Paul Condrillier, Roger Boudot, Vinatier... père, Colucci, et bien d'autres qui faisaient, de ces petites mécaniques, des "moteurs de course".
Une des bases préférées des ces "bricoleurs de génie" était, bien sûr, le petit 845cm3 de la Dauphine qui avait succédé au 747cm3 de la 4CV sur lequel ils s'étaient tous "fait la main".

Mais revenons à notre sujet..., la "1093"!
Il m'a semblé intéressant, en marge de la Dauphine "Sportive" qu'est la "1093", qui, entre nous, a déjà subi un sacré "gonflage", de jeter un coup d'oeil sur les mécaniques des Dauphine "Spéciales".
Celles engagées dans les compétitions de l'époque, soit par la Régie elle même, soit par les préparateurs, soit, tout simplement, par des inconnus dont certains, d'ailleurs, deviendront célèbres!
En ce qui concerne la "1093", il semblerait que la réglementation mise en place pour la saison 1962 lui ait interdit de bénéficier de toutes ces préparations moteur, sous peine de se voir interdire la catégorie "Voitures de Tourisme de Série" et de se retrouver en GT, où elle n'avait plus aucune chance de bien figurer.
Pour les autres, vous trouverez, ci-dessous, quelques "gonflages" sérieux... ou moins sérieux, mais, toujours, d'un intérêt certain!

Enfin! Pour la "1093", réglementation ou pas, je pense que celà n'a rien changé à l'histoire...
A cause d'une certaine... R8...G !
***


Malgré la réglementation, certains préparateurs, comme, par exemple, Pierre Ferry,
proposaient, quand même, des améliorations sur le moteur de la "1093".

*****
Si vous avez des documents techniques,
des articles ou des publicités
concernant ces préparations,
je serais heureux de pouvoir en prendre connaissance !

Merci de me joindre à l'adresse ci-dessous ...

jf_riou@yahoo.fr



" PIERRE FERRY "

Extrait d'un article paru
dans la revue "Moteurs"
de Janvier/Février1963.

Ce moteur pouvait être couplé à une boite 5 "maison"
ou à une boite 4 rapports, licence "YDRAL".

*****
Les "Fameux" kits 130 et 140 !

Kit 130 = 130 km/h.

Kit 140 = 140 km/h.


En dehors des ces deux "Kit clients",
Pierre Ferry proposait des préparations plus "affûtés" :

Préparation Ferry 904 cm3 ... 60 cv.

Préparation Ferry 998 cm3 ... 70 cv.

- 904 cm3. Alésage augmenté, culasse rabotée.
- Pistons bombés. Diamètre 60 mm.
- Culasse modifiée.
. (Passages admission et échappement
. agrandis et polis).
- Soupapes plus grandes en acier spécial.
- Doubles ressorts de soupapes.
- Arbre à cames sport.
- Bougies plus froides adoptées.
- Taux de compression 9:1 environ.
- Courbe d´avance à l´allumage modifié.
- Carburateur Weber double-corps de 32.
- Tubulure admission-échappement spéciale.
- Filtre à air sec.
- 998 cm3. Culasse 1063 modifiée.
. (Soupapes et ressorts Ferry).
- Pistons bombés en alliage léger.
- Chemises en fonte spéciale.
- Bielles en aluminium.
- Volant moteur allégé d´un kilo.
- Vilebrequin en acier matricé.
. (Nickel-chrome au molybdène).
- Pignons de distribution acier.
- Carburateur Weber double-corps 40 DCOE.
- Tubulure admission-échappement Ferry.
- Allumeur SEV à courbe modifiée.
- Bobine Scintilla.

*****
Autres modifications proposées par Pierre Ferry.

- Direction directe (pignon de 9 dents au lieu de 6), sans ressort de rappel.
- Ressorts de suspension courts (Une spire en moins).
- Freins spéciaux (Frettes en alliage léger à ailettes).
- Arbres de roues renforcés.
- Diamètre barre anti-roulis augmenté.



" MARC MIGNOTET "

Principe :

Utilisation d'un arbre à "cames inversées"
pour bénéficier de 4 entrées "Admission"
permettant d'installer
deux carburateurs double-corps.

Inconvénient :
Plus que deux sorties "Echappement" !

Performances :

Cylindrée: 998cm3.
90cv ???... à 6250 tr/mn.


" ROGER BOUDOT "


Cette firme de Montrouge développait un kit compétition
qui transformait en profondeur le moteur d'origine.

Innovation en matière de transformation:

Schéma de principe (ci-contre).

Culasse avec soupapes en V.
Double arbres à cames en tête.
Alimentation par deux Weber double-corps.

Puissance : 63 cv.
Vitesse maxi : 160 km/h

***

Pour en savoir plus sur le moteur Boudot,
cliquez ICI

Le moteur Boudot
monté
dans une Dauphine.


" AUTOBLEU "

"VELOCE II"

La tubulure Autobleu
la plus performante.

La même que celle montée d'origine
sur les "1093".
Augmentation de puissance "à la carte"!
Selon équipements.


" M. COLUCCI "

Une photo
de la culasse hémisphérique
"Colucci".

Quatre entrées à l'admission,
quatre sorties à l'échappement.

Quatre carburateurs de moto
"Dell'Orto"
ou
deux double-corps inversés
"Zénith".


" VOLCAN "

Cette marque de Levallois développait
un intéressant concept d'extraction des gaz
qui permettait d'améliorer le
coefficient de remplissage des cylindres.

Principe :

Les tubes d'échappement aboutissent
à une chambre pyramidale.
L'échappement d'un cylindre crée,
grâce aux compartiments de la chambre,
une dépression qui permet de faire le vide
dans les trois autres.

Gain :
13 km/h sur la vitesse de pointe !


" JUDSON "

Une photo
du compresseur Judson.


Pour en savoir plus
sur le compresseur Judson
cliquez

ICI

Un compresseur Judson
monté sur un moteur
de Dauphine.

Gain de puissance :
environ 14cv.


" M. DERBUEL "

Un compresseur Derbuel
monté sur un moteur
de Dauphine.

Peu d'informations,
sinon que le compresseur
était enclenché ou non
grâce à un bouton placé
sur le tableau de bord.


" ARMSTON "

Après le
WonderBra...
pour les "Miss",
voici le SuperBra...
...sseur pour les "Daupine" !